Actualité
Présentation pédagogique
Démarches administratives
Renseignements pratiques
Documents à télécharger
Rapports de stage / d'activités

Structures d'accueil

Offres de stages

Textes officiels
RAPPORTS DE STAGE                                                                                                      Les stages à l'E.N.S.A.P.L.V.

 

Le Rapport de stage et le Rapport d'activite

 

Le rapport de stage

Le rapport de stage est un travail original réalisé par le stagiaire, en concertation avec l'enseignant tuteur, pendant le stage et finalisé à la fin du stage. Il doit être rendu (format A4, portrait, relié) par l’étudiant à l’enseignant tuteur de stage pour validation du stage, dans les quinze jours qui suivent la fin du stage.


Le rapport de stage doit permettre d’apprécier :
1.- la nature précise des différentes tâches confiées à l’étudiant et leur lien avec les domaines d’enseignement développés dans l’école
2.- le bilan critique personnel de cette expérience.

Le stage étant une étape dans le cursus de l’étudiant et non pas une expérience professionnelle à part et déconnectée, le rapport de stage sera en conséquence composé au moins des éléments suivants, dont le développement et l’organisation sont à définir avec l’enseignant tuteur :


PAGE TITRE

comportant les informations suivantes :
« Rapport du stage  (préciser lequel)  effectué par :
NOM et Prénom de l’étudiant, numéro de l’étudiant
du   ...............................  au  .....................................

dans les domaines de (préciser : architecture, urbanisme, etc.)
à (ou chez) ................................ »
Date
Ministère de la Culture / Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris la Villette

 

 

CONTENU :


La structure d’accueil : l’étudiant est invité à présenter la structure qui l’a accueilli pendant son stage, ses activités principales et secondaires, sa composition (Nom, adresse, domaine d’activité, secteurs géographiques d’activité, moyens en personnel et en matériel, organisation interne, particularités, etc.). Sans divulguer d’informations de type confidentiel, il importe de donner les précisions utiles pour comprendre le contexte dans lequel le stage s’est effectué et les conditions pratiques des opérations auxquelles le stagiaire a participé.

Le travail confié au stagiaire : ici seront précisées la nature du travail réalisé par le stagiaire dans la structure d’accueil ainsi que la description des tâches qui lui auront été confiées. L’ensemble des différentes activités peut être décrit de façon chronologique de manière aussi précise que possible, avec des éléments de référence éventuels, annexés au rapport, particulièrement s’ils illustrent un travail personnel (tous les documents joints et les illustrations doivent être référencés et légendés).

Les contacts pendant le stage : le stagiaire consignera aussi les contacts qu’il aura pu établir et entretenir dans la structure d’accueil mais aussi en dehors de celle-ci à l’occasion de l’exécution des diverses tâches qui lui auront été confiées.

Le projet pédagogique de stage : dans le rapport de stage, l’étudiant est invité à rappeler ce qu’il a cherché à observer plus particulièrement pendant la durée de son stage (défini par le projet pédagogique) puis à rapporter le déroulement de cette observation et enfin à en présenter les résultats.

Le bilan critique du stage : le stagiaire procédera à un bilan critique dans le double objectif

  1. de permettre d’évaluer les acquis de cette expérience en milieu professionnel (savoirs et savoir-faire) ;
  2. de mesurer l’importance de ces acquis au regard de la formation reçue à l’école.

Le projet pédagogique de stage et le bilan critique représentent un véritable travail d’analyse et de bilan de cette expérience en milieu professionnel, aussi bien du point de vue des acquisitions directes au cours des activités (début de bilan de compétence, expression de stratégie personnelle pour l’avenir : orientation, complément de formation…) que de la relation à l’école (regard critique sur la formation initiale). Ces analyses sont un moyen, pour l’école, d’enrichir les réflexions collectives sur les contenus et l’organisation des programmes pédagogiques.

Retour haut de page

 
Le rapport d'activités

Le rapport d’activité a pour finalité de permettre à la Commission des Stages d’apprécier :
1.- la nature précise des différents emplois occupés et leur lien avec les domaines d’enseignement développés dans l’école.
2.- le bilan critique personnel de cette expérience.

Le rapport d’activité sera constitué des éléments suivants :

1. PAGE TITRE comportant les informations suivantes :
« Rapport d’activité de :
NOM et Prénom de l’étudiant, numéro de l’étudiant
du                                           au                                           
dans les domaines de (préciser : architecture, urbanisme, etc.)
établi en vue de l’obtention d’une dispense de stage de ……………….. »
Date
Ministère de la Culture / Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris - La Villette

 

2. CONTENU :
Pour chaque emploi occupé durant la période prise en compte :

1. description de l’entreprise :

Nom, adresse, domaine d’activité, secteurs géographiques d’activité, moyens en personnel et en matériel, organisation interne, particularités, etc. Sans divulguer d’informations de type confidentiel, il importe de donner les précisions utiles pour comprendre le contexte dans lequel le travail a été effectué ainsi que les conditions pratiques des opérations rapportées.

2. description de l’activité de l’étudiant dans l’entreprise et des tâches qui lui ont été confiées :

L’ensemble des différentes activités peut être décrit de façon chronologique de manière aussi précise que possible, avec des éléments de référence éventuels, annexés au rapport, particulièrement s’ils illustrent un travail personnel (tous les documents joints et les illustrations doivent être référencés et légendés). De même si l’étudiant a été en rapport avec des acteurs extérieurs à l’entreprise, il est aussi intéressant pour la Commission de comprendre son rôle.

3. analyse critique des acquis de cette expérience professionnelle (savoirs et savoir-faire) au regard de la formation pédagogique reçue à l’école et, si le travail a été effectué chez plusieurs employeurs, analyse critique de la complémentarité des diverses expériences :

Ces deux derniers points constituent la partie essentielle du rapport et représentent un véritable travail d’analyse et de bilan de ces expériences en milieu professionnel, aussi bien au point de vue des acquisitions directes au cours des activités (début de bilan de compétence, expression de stratégie personnelle pour l’avenir : orientation, complément de formation…) que de la relation à l’école (regard critique sur la formation initiale). Ces analyses sont un moyen, pour l’institution, d’enrichir les réflexions collectives sur les contenus et les organisations des programmes pédagogiques.

Retour haut de page

 

 

Mise à jour le 22/11/12