Archives des expositions

Comment se fabrique le patrimoine ? par Jean Davalon


Dans le cadre des conférences du Mardi, présenté par Emmanuel Amougou

Mardi 25 mars 2014 18h00, Amphi 302


Qu’elles soient matérielles ou immatérielles les formes patrimoniales que tentent de comprendre et d’analyser les sociologues - et bien d’autres champs de réflexion - passent nécessairement par des changements de statut d’une ‘‘réalité’’.


L’analyse des pratiques et des textes portant sur le(s) patrimoine(s) montre ainsi que la patrimonialisation fait intervenir un certain nombre d’opérations que l’on peut plus ou moins regrouper selon cinq moments : la construction d’un intérêt social porté à un objet ; l’étude de celui-ci ; la déclaration de son statut patrimonial ; l’accès du collectif  à l’objet à travers notamment l’exposition et la transmission aux générations futures.

 

Dans cette  démarche, la phase  de l’étude constitue un moment clé du processus en cours : il s’agit à la fois de la production des connaissances, mais également de la mobilisation du savoir de manière différente, selon que l’on a affaire à la patrimonialisation d’une réalité culturelle matérielle ou à celle renvoyant à un élément culturel immatériel. Dans le premier cas, il s’agit de construire un savoir sur l’objet et sur le ‘‘monde d’origine’’ - suppléer une mémoire absente - ; dans le second, d’établir la validité des manifestations et des traces de ce qui est considéré comme patrimoine.

 

 

 

Biographie :

Né en 1945 Il est professeur émérite à l'Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.

De 2010 à 2013, directeur adjoint du Centre Norbert Elias UMR 8562 (CNRS-EHESS-UAPV-AMU-ENS) et, de 2008 à 2013, responsable de l’Équipe Culture et Communication.

 

Il enseigne principalement l’approche historique et théorique des modèles de la communication, la muséologie, particulièrement l’analyse des dispositifs de valorisation du patrimoine et des savoirs (media exposition, sites web, outils d’interprétation et d’aide à la visite, etc.), l’évolution des institutions du patrimoine, les outils d’évaluation des expositions et des musées, l’utilisation de la photographie comme outils de description des expositions, spécialement dans le cadre du master Médiation de la culture et du partrimoine : expositions, médias informatisés, muséologie, évaluation et du doctorat (doctorat de Communication et Programme international de doctorat Muséologie, médiation, patrimoine qu'il dirige.

 

De 2004 à 2013, cofondateur et directeur (du côté français), du Programme international de doctorat Muséologie, médiation, patrimoine, conjoint de l’université d’Avignon et de l’université du Québec à Montréal. Il a été directeur du DEA Muséologie et médiation culturelle, puis du master Médiations de la culture et du patrimoine de 2000 à 2013.

 

Il a été professeur de sociologie à l’Université Jean Monnet à Saint-Étienne de 1991 à 2000, où il a créé et dirigé le DEA et la formation doctorale de Muséologie et médiation culturelle : Publics, technologies, institutions, ainsi que le Centre d’étude et de recherche sur les expositions et les musées (CÉREM-EA 1875). Il est cofondateur et corédacteur en chef (avec Hana Gottesdiener) de la revue internationale de muséologie à comité de lecture Publics & Musées, devenue depuis deux ans Culture & Musées (éditée par Actes Sud).
Il a été président de la 71e section du CNU de 2008 à 2012. Il est par ailleurs membre de l’ICOM.

 

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-La Villette
144 avenue de Flandre - 75019 Paris - Tel : +33-1 44 65 23 00
Webmaster : Gilles Enriquez
Dernière modification : 09/11/2015 11:14:25