Archives des expositions

Conférences du mardi


20 mai 2014 18h00 amphi 302

Thème Édification et cultures techniques

« Architecte, du maître de loeuvre au disagneur »

Conférencier: Bernard Marrey

Enseignant référent: Philippe Alluin

Résumé

 

Pour tenter de mieux comprendre la situation de l’architecte aujourd’hui, Bernard Marrey  retrace l’histoire de cette profession depuis que la conception s’est séparée de la réalisation.

Le mot lui-même d’architecte est venu d’Italie à la fin du XVe siècle et la séparation s’est faite laborieusement jusqu’à la création de l’Académie d’architecture par Louis XIV en 1671. La coupure s’est toutefois beaucoup accentuée avec la création par la Convention de l’Institut et de l’Académie des beaux-arts en 1795.

Dominée par les peintres, l’Académie obtient la tutelle de l’école où le dessin sera naturellement privilégié aux dépens de la construction, alors que se créent plusieurs écoles d’ingénieurs. Ce sont des ingénieurs qui dirigeront les entreprises de construction métallique, puis de béton armé, assurant ainsi les plans d’exécution, mais pas seulement comme il apparaît dans certains bâtiments emblématiques comme la tour Eiffel ou le Cnit...

Ce processus s’accentuera dans les années 1950 avec les énormes besoins de la reconstruction, le choix par le ministère de l’industrialisation de la construction et - devant l’absence de préparation des architectes à ces nouvelles tâches - la création de bureaux d’étude. De formations semblables, entrepreneurs et bureaux d’étude tiendront un langage commun, écartant de plus en plus l’architecte de la réelle maîtrise de l’œuvre jusqu’à ne plus lui demander, dans certains cas, que de fournir le dessin du permis de construire..

Le recours au Partenariat Public Privé accentue le tête-à-tête de la finance et de la technique :  l’usager, l’homme de la rue en font les frais.

 

 

Mots clefs: académie d’architecture, code Guadet, ordre des architectes, architecteur, bureau d’études techniques, industrialisation, normalisation, savoirs constructifs, études d’exécution, permis de construire

 

 

Bibliographie

Parmi plus de trente titres :

. Le béton à Paris. Éditions Picard-Pavillon de l'Arsenal, 1999.

. Les bâtisseurs de la modernité, direction et participation. AMO, Éd. du Moniteur, 2000

. Guide Rhône-Alpes de larchitecture du XXe siècle. Union régionale des CAUE Rhône-Alpes et Éd. Picard, 2004.

. Fernand Pouillon, lhomme à abattre. Éd. du Linteau, 2010

. Architecte, du maître de l’œuvre au disagneur, Ed. du Linteau, 2014

 

 

Biographie

Né en 1932 à Paris XIIe, Bernard Marrey n’a eu de formation que sur le tas et celle donnée par les livres et les hommes qu’il a rencontrés. Il a effectué divers métiers, de la recherche pétrolière à la programmation télévisuelle en passant par l’animation culturelle. D’un goût pour les arts plastiques et pour la vie de la cité est né celui pour l’architecture et son histoire, au moins récente. Un livre en entraînant un autre, il a publié une trentaine d’ouvrages, ce qui lui a donné l’envie de publier certains textes inédits. Il fondé les Éditions du Linteau où il a publié une cinquantaine de livres d’architectes et d’ingénieurs, souvent étrangers.

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-La Villette
144 avenue de Flandre - 75019 Paris - Tel : +33-1 44 65 23 00
Webmaster : Gilles Enriquez
Dernière modification : 09/11/2015 11:14:25