Archives des actualites

Soutenance de la thèse de doctorat en aménagement et urbanisme de Ornella Zaza


La thèse sera soutenue publiquement le mardi 16 janvier 2018 à 14h30 au Département de Recherche de l’Ecole Nationale Supérieure de Paris La Villette (118-130 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris), Salle 1

la soutenance de la thèse de doctorat en aménagement et urbanisme de Ornella Zaza (LAVUE UMR 7218 CNRS / LAA -Ensa Paris La Villette ; Contrat CIFRE ANRT / Mairie de Paris / Université Paris Nanterre / ED 395 MCSPP) intitulée : 

 
HORIZONS URBAINS EN EXPÉRIMENTATION 
Discours et pratiques d’une collectivité territoriale face au numérique
 
Le numérique est-il en train de remanier la façon des collectivités territoriales de projeter la ville ? En recomposant une archéologie de ladite « révolution numérique » par ses acteurs, avec leurs utopies et idéologies, un consensus semble se dégager aujourd’hui autour du projet de « smart city » : par le concept de « co-construction », la participation des citadins et la coopération avec les acteurs privés se chevauchent. 
La conjonction entre l’emploi de nouvelles technologies (en constante évolution et majoritairement conçues par les acteurs privés) et la prise en compte des citadins (provenant d’une idéologie du public sur laquelle s’est bâtie l’histoire de l’action publique française) fait émerger le « paradigme de l’expérimentation » auquel l’acteur public fait de plus en plus appel.
 
Ce paradigme se déploie par une série de dispositifs qui sont analysés au travers de trois topos de l’anthropologie : l’expérimentation de nouvelles solutions numériques, qui ritualise les interactions entre les acteurs autour de la conception de « sur-objets » numériques ; l’expérimentation des politiques publiques, qui par l’émergence de « agoras en ligne » engendre une réadaptation permanente de l’action publique, entre « archaïsme » et « modernité » ; l’expérimentation urbaine, qui par « démonstrateurs » tente d’ordonnancer les récits matériels et immatériels de la transformation urbaine. 

A partir d’une ethnographie au sein de la Mairie de Paris, la thèse montre qu’à travers l’expérimentation l’acteur public cherche à « publiciser » des logiques et des outils provenant du domaine privé, en atterrissant cependant au même objectif opérationnel : produire des horizons urbains dont les discours et les pratiques franchissent continuellement la frontière entre public et privé.
 
 
 
 
Le jury sera composé par :
 
Alessia de BIASE, Professeur (HDR), École Nationale Supérieure d’Architecture Paris La Villette (Directrice de la thèse)
Marco CREMASCHI, Professeur (HDR), Sciences Po Paris (Rapporteur)
James HOLSTON, Professeur (HDR), University of California Berkeley 
Emmanuelle LALLEMENT, Professeur (HDR), Institut d’Etudes Européennes Paris 8 
Gilles PINSON, Professeur (HDR), Sciences Po Bordeaux 
Pascal PLANTARD, Professeur (HDR), Université Rennes2 (Rapporteur)

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-La Villette
144 avenue de Flandre - 75019 Paris - Tel : +33-1 44 65 23 00
Webmaster : Gilles Enriquez