CHAIRES PARTENARIALES

 

 

     Dans le cadre de la stratégie nationale pour l’architecture (SNA), le ministère de la Culture a lancé en 2019 son deuxième appel à candidature pour la création de Chaires partenariales d’enseignement et de recherche en architecture. Ces regroupements ont pour objectif de faire collaborer la communauté scientifique et académique avec des partenaires du monde associatif et professionnel, des collectivités territoriales et d’autres acteurs publics. Espaces privilégiés d’échange sur des questions liées à l’architecture, les chaires renforceront la production de connaissances au travers de pratiques innovantes et matière de recherche et pédagogie.

 

 

 

En juillet 2020, le ministère de la Culture a labellisé cinq chaires dont trois portées ou co-portées par l’ENSAPLV :

 

Expérimenter Faire Fabriquer et Transmettre. La Preuve par Sept et les économies circulaires de l’architecture (EFF&T)

Direction scientifique : Antonella Tufano (MAACC-MAP) et Bendicht Weber (LET-LAVUE)

 

    La chaire EFF&T porte sur les démarches d’expérimentation dans la fabrique de la ville et des territoires et sur les transformations des savoirs et savoir-faire accompagnant ces pratiques. Les démarches expérimentales sont de plus en plus nombreuses, et répondent aux enjeux sociétaux de la transition écologique, des cycles courts aux impacts environnementaux et sanitaires sur les territoires. Leur foisonnement montre que des citoyens, des élus, des professionnels, des usagers s’emparent de ces enjeux localement et quotidiennement, à travers des projets, des processus et des lieux de vie expérimentaux.

    Elle-même expérimentale, la chaire EFF&T accompagne et étudie ces situations : leur méthode d’ancrage territorial, les processus de valorisations du déjà-là, mais aussi – et surtout – la manière dont ces expérimentations parviennent à se transmettre, et à essaimer des expériences, des savoir-faire et de savoirs d’une situation à l’autre.

   Cette chaire, ouverte et fédératrice, a l’ambition de contribuer à la consolidation et à la transmission de ces pratiques, assurant ainsi un lien entre les expérimentations informelles et le cadre académique de la recherche et de l’enseignement. Elle a vocation à développer une forme de recherche qui se fonde sur le lien entre la théorie et la pratique, notamment à travers les démarches de projet et de création ; l’expérimentation est ainsi un objet d’investigation transdisciplinaire et multi-scalaire. La chaire partenariale EFF&T associe des acteurs du territoire, des enseignants et des chercheurs en école d’architecture et leurs étudiants, mais aussi ceux d’autres institutions et des experts issus du monde professionnel autour de ces deux thématiques - faire/fabriquer - et leur implémentation dans des situations construites.

    Le consortium fondateur de la chaireEFF&T est composé par : La Preuve par 7  (partenaire associé), l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville (établissement associé), HESAM Université  (partenaire associé) et le ministère de la Culture (partenaire associé). Des liens se construisent avec plusieurs programmes de l’État qui engagent l’action publique en faveur de l’invention de nouvelles manières de prendre soin des territoires et de leurs habitants.

Site web : https://chaire-effet.net/

 

 

Nouvelles urbanités face aux risques naturels : des abris ouverts

Direction scientifique : Eric Daniel-Lacombe (GERPHAUet Xavier Bonnaud (GERPHAU)

 

Alors que l’incertitude environnementale s’installe durablement, que les catastrophes liées aux « risques naturels » se multiplient et s'intensifient, cette chaire vise à mettre en avant les ressources et richesses que l'architecture peut mettre en ordre de marche pour déployer les compétences d’installation dont une telle époque a besoin.

L’objectif de la chaire Nouvelles urbanités face aux risques naturels : des abris ouverts est de contribuer à l'émergence des connaissances et savoir-faire architecturaux spécifiques à ce nouveau régime climatique, à ses turbulences inédites, à ses amplitudes destructrices. L’architecture est considérée une pratique de transformation des établissements humains au service du bien commun. Dans le contexte de la transition écologique, l’architecture est une activité politique. Encore plus qu’aujourd'hui, les choix d’aménagement feront l’objet de débat entre les acteurs déjà concernés par la construction, et des professionnels de la sécurité, des spécialistes de l’environnement et des représentants d’associations écologiques et d’habitants, les services de l'État, les assurances, les législateurs, sans oublier la nature et ses éléments. Cette chaire vise donc à mettre en évidence, en valeur, en partage, les nouvelles cultures de conceptions, de construction, de narration, de représentation, de mises en forme qui doivent répondre à ces nouvelles conditions de milieux. 

 

 

Le logement demain

Direction scientifique portée conjointement par Anne D’Orazio (ENSAPLV) et Yankel Fijalkow (ENSA Paris-Val de Seine)

 

La chaire Le logement demain se fonde sur le constat que la question du logement devient chaque jour plus urgente. Au sein des métropoles et dans leurs marges les mêmes questions se posent d’inégalités d’accès à un logement décent, de coûts de construction, de coordination des acteurs, de qualité et d’adaptation aux modes de vie et aux mutations techniques et sociétales.

Face à ce constat, la chaire répond à la nécessité d’une réelle coopération entre le monde professionnel, l’enseignement et la recherche autour de projets. En s’appuyant sur les dispositions de la SNA, la chaire Le logement demain s’articule autour de 3 axes :

#1 Défis de l’espace habité et enjeux programmatiques ;

#2 Modes de production et de transformation du logement ;

#3 Trajectoire des acteurs et mémoires des organisations.

Elle développera des programmes de recherche et des programmes pédagogiques ainsi qu’elle participera à la construction du dialogue entre mondes académiques et mondes professionnels.

La chaire est co-portée par l’ENSAPLV et l’ENSA de Paris-Val de Seine et a déjà reçu de nombreux signes d’encouragement des acteurs majeurs du secteur, comme l’Union sociale pour l’habitat, le PUCA, l’ANAH, la Fondation Abbé Pierre, etc. Elle contribue à rendre visible les nombreuses réflexions qui se développent tant dans le milieu de l’enseignement et de la recherche des écoles d’architecture que dans le monde professionnel.

 

 

 

 

Des conventions d’amorçage des trois chaires ont été signées avec le ministère de la Culture pour la période 2020-2023. L’ENSAPLV reçoit à ce titre un soutien financier de sa tutelle pour assurer le lancement des diverses activités prévues par les trois chaires partenariales.

 

 

 

 

 


Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-La Villette
144 avenue de Flandre - 75019 Paris - Tel : +33-1 44 65 23 00
Mentions légales